Category Archives: Non classé

  • -

[PROJET] Démarrage des travaux pour Champ d’énergie (77)

ELANOR a réalisé l’étude de faisabilité puis assuré l’AMO, le projet entre enfin dans sa phase de construction à Châtres en Seine et Marne (77). Porté par un agriculteur et ancré sur son territoire, ce projet injectera plus de 120 Nm3/h de biométhane dans le réseau de GrDF.

Le terrassement est en cours, les travaux dureront prés d’un an pour une mise en service au 2eme trimestre 2023.


  • -

[GUIDE] bonnes pratiques contractuelles pour réussir votre projet de méthanisation – 2e édition

Le Guide relatif aux bonnes pratiques contractuelles pour réussir votre projet de méthanisation, 2e édition, est issu des travaux du GT contrats du Club Biogaz, dont vous pouvez retrouver la liste en fin de Guide. ELANOR a participé à sa rédaction.

Il présente un état des lieux des bonnes pratiques contractuelles au moment de la conception et de la construction d’unités de méthanisation, issu de l’expérience des acteurs de la construction : AMO, maîtres d’œuvre, constructeurs, bureaux d’études, avocats, assureurs, porteurs de projet. Il porte sur l’ensemble des contrats conclus jusqu’à la réception du chantier, leur sécurisation et les bons réflexes à adopter.

Il sera à disposition en format PDF pendant une durée de trois mois, en téléchargement pour tous. Au-delà des trois mois, son accès sera restreint aux adhérents du Club Biogaz. Une édition papier sera proposée à l’issue de ces trois mois, et sera disponible sur la boutique de l’ATEE.

lien pour le téléchargement


  • -

[ICPE] Changement de la réglementation

Ces dernières semaines ont été marquées par de nombreux changements en termes de réglementation. En effet les prescriptions applicables aux installations de méthanisation au titre de la rubrique 2781 de la nomenclature des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE) évoluent.

Les distances avec les tiers et entre les équipements, l’alimentation de secours électrique, la couverture des stockages de digestat solides et liquides ou encore les caractéristiques des zones de rétentions… Ces changements sont nombreux et nécessitent une attention particulière afin de respecter la loi.

Que ce soit en déclaration, en enregistrement ou en autorisation, ELANOR Consulting suit ces évolutions et vous accompagne dans vos projets de méthanisation afin de vous guider et de vous proposer les solutions les plus adaptées à vos besoins et à la réglementation.


  • -

[GREEN GAS VIRY] Reportage de Radio Mont-Blanc

Radio Mont-Blanc est parti à la rencontre des agriculteurs de la future unité de méthanisation Green Gas Viry.


  • -

PARTENARIAT

L’ADEME et GRDF ont annoncé avoir renouvelé leur partenariat pour développer le filon du gaz renouvelable en France. Un partenariat qui s’étend sur trois années supplémentaires.

Alors que la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) allait être présentée le 25 janvier, l’ADEME et GRDF ont pris les devants en renouvelant leur partenariat en faveur du développement du gaz renouvelable en France deux jours auparavant : biogaz et hydrogène renouvelable entre autres.

Les deux acteurs ont paraphé conjointement un document dans lequel ils s’engagent à travailler de concert afin de mettre en place des solutions innovantes ayant recours au gaz naturel et aux gaz renouvelables. Si la PPE a déçu des acteurs de la filière biogaz du fait d’un manque ambition clair, l’ADEME et GRDF poursuivront néanmoins leur collaboration dans le but de développer et de pérenniser la filière biogaz et méthanisation.e

Dans un communiqué commun, les deux acteurs expliquent : « L’ADEME et GRDF travailleront conjointement sur plusieurs études pour valoriser les atouts environnementaux de la filière bioGNV (Gaz naturel véhicule issu du biométhane) : dispositifs techniques pour garantir la traçabilité du bioGNV jusqu’à l’utilisateur final, mécanismes de prise en compte du bilan CO2 du bioGNV et des autres biocarbures, outil d’estimation des gains pour la collectivité de privilégier les transports par autocars au GNV/BioGNV… »

Ce qui ressort également du partenariat est le contre-pied qu’il prend en comparaison avec la PPE rendue publique le 25 janvier. Pour rappel, la PPE prévoit une consommation de biogaz égale à 7% (et non plus 10%) à l’horizon 2030. De leurs côtés, l’ADEME et GRDF voient beaucoup plus loin en envisageant un scénario allant vers un « mix de gaz 100% renouvelable en 2050 ». Une piste creusée l’année dernière et qui a un écho particulier en ce début d’année.

Parmi les nombreuses pistes de travail figurent en bonne place la mise au point de solutions innovantes quant aux logements collectifs associant énergie renouvelable et gaz naturel. Le secteur de l’industrie fera également l’objet d’importants travaux de réflexion dans le but d’optimiser la consommation d’énergie et de réduire les émissions de CO2.

Dernier point et non des moindres, l’ADEME et GRDF entendent apporter leur soutien technique et opérationnel aux collectivités locales afin de les mettre dans les meilleures dispositions possibles pour stimuler la production, l’utilisation et la distribution de gaz renouvelable dans les territoires. Et ce via notamment un guide ad hoc : « Mobiliser les schémas directeurs énergie pour optimiser le mix énergétique territorial ».


  • -

AVENIR DU BIOGAZ

Tags : 

Les acteurs du biogaz dénoncent une baisse de soutien du gouvernement au développement de la filière biogazz, prévu dans le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) publié le 25 janvier. La nouvelle PPE prévoit de baisser de 10 % (un taux fixé par la loi de transition énergétique de 2015) à 7 % la part de biogaz (injecté ou utilisé directement) dans la consommation totale de gaz, à l’horizon de 2028-2030. Pourtant, les acteurs de la filière portaient un objectif de 30 % du biométhane injecté en 2030.

Le projet de PPE prévoit le maintien du tarif d’achat du biométhane en guichet ouvert pour les installations de petite taille (dont le seuil reste à définir). Comme pour le photovoltaïque : plus il y aura de projets, plus ce tarif d’achat sera revu à la baisse. Mais la PPE prévoit aussi une diminution du prix d’achat du biométhane injectéé pour les installations sous appels d’offres. Ces appels d’offres seront dimensionnés sur la base d’un tarif de référence de 67 euros par mégawattheure (€/MWh) en 2023 puis à 60 €/MWh en 2028.

Un tarif maximal sera fixé à 87 €/MWh en 2023 et 80 €/MWh en 2028. Deux appels d’offres seront lancés chaque année pour un objectif de production de 350 gigawattheures (GWh) par an chacun. Si le prix moyen d’achat « n’est pas atteint, les volumes alloués seront réduits afin de ne pas dépasser le niveau de dépense publique visé », prévient le gouvernement.

Aujourd’hui la méthanisation coûte 95 euros/MWh et jusqu’à 125 €. L’Etat conditionne donc le développement du gaz vert à une baisse des coûts de production de 30 % en cinq ans.D

La place des gaz renouvelables dans la PPE a été naturellement débattue au salon Biogaz Europe à Rennes. Elle a fait l’objet d’une table-ronde, le 30 janvier, rassemblant les acteurs. Tous critiquent ces contraintes budgétaires et craignent pour l’avenir de la filière.

Malgré ces signaux défavorables, la filière y croit encore. Si aujourd’hui 78 sites injectent du biométhane, près de 600 projets sont actuellement en file d’attente des gestionnaires de réseaux, soit une capacité de 12 TWh. «  Ces projections vont au-delà des objectifs de la PPE qui prévoit de porter le volume de biométhane injecté entre 14 et 22 térawattheures (TWh) en 2028, contre 0,4 TWh en 2017.R


  • -

JOURNEES METHANISATION TENERRDIS EN RHONE-ALPES

Tags : 

Les 28 et 29 juin seront organisées les journées collaboratives sur le biogaz à l’ISARA à Lyon.

http://journees-biogaz.inviteo.fr/

ELANOR sera co-animateur d’un atelier sur le montage et le financement de projet de méthanisation.

 
 

Plus de 40 intervenants ont été mobilisés pour faire de cet événement le rendez-vous incontournable de la filière en Auvergne-Rhône-Alpes.
 
Plénières, tables rondes, tribunes PME, ateliers de réflexion et networking rythmeront ces deux journées qui ont vocation à :

 
– Faciliter les échanges entre tous les acteurs de la filière : bureaux d’ingénierie, fabricants de matériel, équipementiers, exploitants, financeurs, collectivités, porteurs de projets
 
– Favoriser leur mise en réseau
 
– Présenter les projets innovants et les actions concrètes déjà programmées
 
-Partager les retours d’expérience
 
   
   
   
   

 


  • -

ACTES DES JOURNÉES DE LA MÉTHANISATION À CHAMBÉRY

Mikael Köttner
Uptake of micro-scalebiogas plant in Europe
Schlienger
Biomethane as Sustainable
Renewable fuel
Jean Philippe Valla
Epurateur de biogaz low cost
Pascal Chenon
mise sur le marche des fertilisants
issusdes sites de methanisation
Sapede J
Protocole de vérification de la conformité du biomethane pour injection
Pauline Evrard-Guespin
Le biomthane une filière
vertueuse
Patrick Germain Hélène Mitivier
Mise en dangerdes installations
énergétiquesdes biogaz par les
siloxanes
JP Vernet
Projet NEOFYS
séance 2 du 7 décembre (matin)
Sami Ruz
Evolution du seuil d’écoulement des substrats issus des fumiers pailleux en fonction de la distribution de l’eau dans un procédé de méthanisation en voie sèche multi-étapes
C Masson
Progiciel d’automatisation et de
suivi de production pour la
méthanisation
C. Charnier
Prédiction des performances de
digestion des substrats
Maxime Brissaud
Outil d’information à distance pour
le fonctionnement d’une chaudière de
70kw valorisant le biogaz des fosses
à lisier porcin
Sébastien Evano
Retour d’expérience des visites de 22 installationsde méthanisation
H Fruteau De Laclos
Suivi des installations
industrielles  de méthanisation de
l’utilisation des BMP
R Treguet
La méthanisation et la spectroscopie
proche infra-rouge
L Andre
suivi in situ d’un réacteur de méthanisation
discontinu en voie sèche de 30m3 par
tomographie électrique
Séance 3 du 7 décembre (aprés midi)
Yves Leroux
Gestion des rnoués aquatiques invasives en bord d’infrastructures
Pierre Buffiere
Optimisation du stockage des
déchets agricoles avant
méthanisation
S Riggio
optimisation du démarrage d’un
digesteur anaérobie discontinu à
percolation pour la valorisation des
fumiers bovins
G Maynaud
Dynamique des pathogènes lors du
stockage des digestats
Wendy Laperriere
Diagnostic des limites d’un méthaniseur pour une flexibilisation de l’énergie biogaz
 
séance 4 du 8 décembre (matin)
René Moletta
La méthanisation à la ferme en zone de montagne
M Jabouille
La règlementation applicable
aux installations de méthanisation
Lionel Tricot
Les modèles économiques en
méthanisation
Sébastien Huet
La méthanisation en Bretagne
: Une filière en construction
L Andre
La « Petite Méthanisation » en voie sèche : Etat des lieux, verrous scientifiques et technologiques
A Kerihuel
 Suivi économique social et
environnemental de 7
installations innovantes de petite
méthanisation à la ferme
 
séance 5 du 8 décembre (aprés midi)
Thierry Druard
Demarche développement  micro méthanisation en Savoie
Guillaume Coicadan
Méthanisation à la ferme. Retour
d’expérience Rhône Alpes
M Eberhart
Guide pour la mise en place d’une
station service bioGNC agricole
R Trochard
Valorisation des digestats sur cultures
et prairies
Marc Gazzola M Tornier
Retour d’expériences concrets sur des projets agricoles
     
séance 6 et 7
Thierry Arnaud
Traitement à base d’enzymes fixées pour améliorer les performances d’un bioréacteur anaérobie à membranes
Danele M Bila
Traitement enzymatique et
digestion anaérobie d’une
mousse de flottation
Frédéric Habouzit
Rôle des matériaux supports sur la mise
en place du biofilm : Application au
démarrage d’un procédé de
méthanisation
F Blanc
Industrialisation du procédé ARKOMETHA
: Procédé de méthanisation voie épaisse,
semi piston par agitation pneumatique
Nicolas Angeli
Micro méthanisation à l’échelle de l’exploitation
Mokhles Kouas
Codigestion : Prédiction de la
production de méthane en mode
continu à partir de données
cinétiques des substrats acquises
en mode batch
   

Thank you for your upload