[COM] Interview d’ELANOR pour GreenUnivers sur la concertation lors du montage de projet de méthanisation

  • -

[COM] Interview d’ELANOR pour GreenUnivers sur la concertation lors du montage de projet de méthanisation

Comment le méthaniseur de Viry a levé les oppositions ?

Article de GreenUnivers du 26 octobre 2021 par Jean-Philippe Pié

https://www.greenunivers.com/2021/10/comment-le-methaniseur-de-viry-a-lever-les-oppositions-271970/


Les projets de méthaniseurs peuvent aussi être menés à peu près comme prévu… C’est le cas de Green Gas Viry, mis en service ce mois-ci à Viry en Haute-Savoie, et ce, même s’il a fait l’objet d’une pétition signé par 475 opposants l’année dernière, mais sans que des recours soient déposés. Il associe cinq éleveurs et deux fermes céréalières et a été soutenu dès le départ en 2015 par la communauté des communes du Genevois.


« Une exception par sa méthodologie »

Ce projet de 80 Nm3/h construit par Arkolia Energies permet notamment aux agriculteurs de mieux gérer leurs effluents d’élevage, « surtout durant la période hivernale quand le stockage à champ devient de plus en plus compliqué dans notre secteur péri-urbain », souligne Julien Besson, éleveur associé, sur le site internet de Green Gas Viry.
Installé à 13 kilomètres de Genève dans une zone où les habitations ne manquent pas, le méthaniseur aurait pu susciter une levée de boucliers. Comme l’explique Lionel Tricot, président du bureau d’études ELANOR, Assistant à Maîtrise d’Ouvrage pour Green Gas Viry entre 2018 et 2020, « ce projet reste à mes yeux une exception par sa méthodologie du travail et sa capacité à se trouver des alliés ». En l’occurrence la Communauté de Communes mais aussi le département et la Région qui ont fourni, avec l’ADEME, une aide pour l’investissement, le projet étant par ailleurs porté financièrement par les exploitants des fermes.


Agriculteurs au contact

Lionel Tricot souligne aussi la capacité de ces agriculteurs à « circonscrire les feux dès qu’ils s’allumaient », c’est-à-dire à aller expliquer leur démarche directement aux riverains. En 2018, une réunion d’information avait rassemblé 70 habitants pour désamorcer les oppositions. Les porteurs du projet ont aussi arbitré pour une localisation loin des regards, le plus loin possible des lotissements tout en tenant compte des contraintes de raccordement et de logistique pour les intrants et digestats. Cela dit, les oppositions n’ont pas été complètement levées puisqu’une pétition a été lancée l’année dernière. « Mais finalement, cela s’est bien passé, juge Lionel Tricot. La démarche de Green Gas Viry m’incite à penser que nous devons expliquer nos projets plus en profondeur, par exemple les impacts carbone et azote ou le bilan réel de la circulation des camions. »



Thank you for your upload